Cooper T23 MKII

Cooper Bristol T23 MKII – FORMULE 2 / 10TH YEAR WINNER

Quelle chance incroyable de pouvoir réaliser une interview de Monsieur Grant au sujet de sa fameuse Cooper T23 mk2. Nous n’avons pas été très loin de son fabuleux garage situé à Woluwé (Etablissements Vanderveken) pour effectuer une petite séance photos. La Cooper T23 est l’une des voitures de courses exclusives que l’on peut retrouver chez vdvgrant.be

 Cooper T23 MKII

 

– Pouvez-vous nous parler un peu de la voiture?

Ma Cooper Bristol Grand prix est une F2 type t23, châssis n° CB/MK2/3/53. Le Pilote Britannique était Rodney Nuckey : il était régulièrement dans le top 10 en course réservée aux F2 avec une victoire à Crystal Palace en 1954.

Il doit y avoir une dizaine de MK1 ainsi qu’une dizaine de MK2 également produites. La différence entre la Mk1 et Mk2 se distingue au niveau du châssis, un châssis poutre pour les MK1 et un châssis tubulaire pour les MK2.

 Cooper T23 MKII

Le moteur est un 1971cc de 150 cv, mécanique de technologie BMW(328 1936 à 1940) récupéré par les Anglais comme » prise de guerre » et monté par différentes marques, Frazer-Nach, Bristol, Tojeiro. Pour ce qui est de la suspension, 2 ressorts à lames transversaux avant et arrière + triangles. La voiture pèse en tout et pour tout 450kg, je vous laisse imaginer le rapport poid/puissance.

Malgré la puissance fournie par le moteur BMW, la voiture a une bonne tenue de route et une bonne maniabilité sur circuit. Paul oserait même nous dire que la voiture est très facile à piloter.

 Cooper T23 MKII

Pour ce qui est de la carrosserie, les Cooper sont équipées d’une « robe » en aluminium bien évidemment, ce qui leur permet d’être très légères et d’atteindre d’excellents résultats aux départs de courses prestigieuses tel que Laguna Seca GP par exemple. Lors de notre shooting photo que nous vous présentons aujourd’hui, la Cooper venait de sortir d’une remise en état de la carrosserie justement afin de pouvoir bénéficier d’une présentation parfaite aux départs des Grands Prix historiques.

Le numéro 19, et 18 pour mon épouse, nous ont été attribués par notre club organisateur : www.hgpca.com

 Cooper T23 MKII

– Vous faites des courses régulièrement et ce depuis plus de 10ans maintenant avec votre Cooper? Vous en possédez deux identiques?

Oui effectivement, cela fait déjà 12ans que je roule avec ma cooper en championnat ( Stickers F2 – 10th years Winner ), c’est une F2 qui course parmi les F1 comme à son époque, dans la série organisée par l’Historique Grand Prix Cars Association ( dont Sir Sterling Moss est notre président d’honneur ). Celui-ci vient très régulièrement assister aux courses et participe à la remise des prix.

Mon épouse Mary et moi participons depuis 12ans avec nos 2 Cooper/Bristol à toutes les courses de notre organisation HGPCA et les courses annexes comme Goodwood et Monaco hors classement annuel.

 Cooper T23 MKII

– 10 ans de victoire dans votre catégorie? Oui mais… Aucune casse, aucun accrochage?

J’ai évidemment eu quelques accidents en 12 années de course avec ma Cooper, roue arrachée au Nurburgring, accident à la source à Spa, et cette année encore à Doninghton. Ce sport reste dangereux malgré tout et particulièrement avec les voitures anciennes comme celles que nous avons. Les moteurs sont très fiables mais ne supportent pas le moindre surrégime, nous n’avons jamais du remplacer les boites de vitesse ou les ponts arrières. Néanmoins, nous effectuons une révision moteur tous les 4 ans à raison de 15 courses/an avec à chaque fois deux départs arrêtés par course sur le Weed end et une qualification. Autant dire qu’a chaque sortie, la Cooper ne chôme pas!

Les courses sont en général de 30 à 35 minutes + qualification de 30 minutes aussi. Et pour ce qui est des règles en F2, ce sont les mêmes que pour les formules 1 actuelles.

 Cooper T23 MKII

Je suis premier de la classe F2 depuis 10ans et me bat pour la 11 année. J’ai gagné 4 Grands Prix : Laguna Seca GP en 2009, Oldtimer G.P au Nurburgring en 2011, Ledenon GP en 2011, Jerez de la Frontera GP en 2013, toujours avec l’assistance de ma partenaire en course, Mary, importante dans notre stratégie qui me porte à la victoire.

Ce fut à chaque fois un grand honneur que d’entendre la Brabançonne dans des événements où ce sera bien souvent la seule fois sur la journée qu’elle sonnera puisque ce sont surtout les britanniques (bien plus nombreux) qui se distinguent le plus dans cette discipline.

 Cooper T23 MKII

J’ai aussi gagné par trois fois le trophée Jack Brabham, attribué au pilote de l’année : celui qui obtient le plus de points toutes catégories réunnies en F1 et F2 des voitures Grand Prix jusqu’en 1966. Je suis également l’ambassadeur du club Bravo et régulièrement sur les podiums en 2ième ou 3ièmes position, c’est assez excitant comme discipline car le but évidemment est toujours le même : finir la course devant.

 Cooper T23 MKII

Mon épouse et moi-même avons reçu de notre commune de Woluwé Saint Lambert le mérite sportif aux victoires du sport en 2012 remis pour la première fois pour un sport automobile dans notre commune. Cela, en même temps que les frères Borlée mondialement connus. J’ai également reçu le trophée Ascari pour avoir terminé premier de ma catégorie avec une voiture dont le moteur se trouvait à l’avant remis par Mr Alfieri Maserati. Un autre trophée qui m’a énormément touché est celui délivré par le club Cooper pour la meilleur performance d’une Cooper Bristol en course.

 Cooper T23 MKII

– Qui sont les pilotes qui ont marqué l’histoire en Formule 1?

Les pilotes principaux et célèbres ont été Mike Hawthorn en Cooper Bristol (le premier pilote britannique à remporter un titre de champion du monde de Formule 1 sur Ferrari), ainsi que Sterling Moss qui commança sur une Cooper racer 500. Il est considéré comme l’un des plus grands pilotes de l’histoire de son sport, Moss n’est pourtant jamais parvenu à conquérir le titre mondial des conducteurs, ce qui lui vaut d’être surnommé le » champion sans couronne « . Vainqueur de seize Grand Prix, Victoire à Monaco et des Mille -Miglia.

Cooper T23 MKII

Jack Brabham commence en Cooper -Bristol. En 1966, il devient le premier pilote à remporter le championnat du monde de Formule 1 en conduisant une voiture de sa propre fabrication ( La Brabham BT19 ). A ce jour, personne n’est parvenu à égaler cette performance. Il remporte aussi le championnat du monde des constructeurs, cette même année 1966 et l’année suivante.

 Cooper T23 MKII

Maurice Trintignant fait également partie des pilotes importants de l’époque, il a pris part à 324 départs, toutes disciplines confondues. Son bilan, est de 44 succès pour 124 abandons ainsi qu’une victoire à Monaco.

 Cooper T23 MKII

Bruce Mrc Laren autrement dit Bruce Mclaren est un pilote automobile néo-zélandais qui courut en championnat du monde de formule 1, disputant 98 Grands Prix de 1958 à 1970. Victoire au GP de Belgique également.

IMG_4636

John Surtees, après avoir décroché sept titres de champion du monde moto, passe en Formule 1 et décroche le titre mondial en 1964. John Surtees reste à ce jour le seul pilote champion du monde moto et de formule 1. Depuis la mort de Jack Brabham, le 19 mai 2014, il est le doyen des champions du monde de Formule 1. Victoire GP et de Belgique.

 Cooper T23 MKII

Jochen Rindt est un pilote automobile autrichien d’origine allemande, présent en Formule 1 de 1964 à 1970. Il est sacré champion du monde en 1970 à titre posthume, fait unique dans les annales de la Formule 1. Victoire Gp de Belgique et 24h du Mans.

Etc… Des centaines de pilotes ont eu la chance et le plaisir de courir sur une Cooper.

La Mini Cooper est une voiture mythique, victoire du Monte Carlo notamment, qui continue une carrière incroyable et rend ainsi hommage au nom Cooper ( ses fils, concepteurs de la mini cooper Bmw ).

FotorCreated2

– Et à propos de John Newton Cooper?

Charles Cooper ouvre un petit garage à Surbiton spécialisé dans l’entretien de voitures de sport. Son fils John quitte l’école à quinze ans pour devenir apprenti. Il sert dans la Royal Air Force dans la fabrication d’instruments pendant la Seconde Guerre mondiale. Après la guerre, lui et son père commencent à fabriquer des monoplaces, simples et économiques pour les pilotes privés, souvent faites à partir de pièces issues du surplus militaire. Comme leurs voitures remportent beaucoup de courses et que la demande augmente, le père et le fils fondent ensemble Cooper Car Company en 1948 pour construire plus de voitures.

John Cooper est un ingénieur qui construisit ses premières voitures en 1950 et avec le moteur central arrière qui s’impose rapidement. Les racers 500, les Cooper Bristol en F2 participant au championnat du monde F1. À la fin des années 1950, la majorité des aspirants pilotes britanniques a commencé à piloter sur une Cooper. À cette même époque, les Cooper de Formule 1 sont pilotées par quelques-uns des plus célèbres pilotes qui soient, Jack Brabham, Stirling Moss, Maurice Trintignant ou Bruce McLaren. En neuf ans, l’écurie remporte seize Grands Prix et voit Brabham sacré champion du monde des pilotes tandis que Cooper est sacré champion du monde des constructeurs, en 1959 et en 1960.

 Cooper T23 MKII

Lors du déplacement à Sebring, en Floride, pour le Grand Prix des États-Unis 1959 Cooper rencontre le pilote Américain Rodger Ward, vainqueur des 500 miles d’Indianapolis et du championnat USAC. Ward, surpris par la capacité de la petite Cooper à prendre les virages lui propose d’arranger une série d’essais sur l’Indianapolis Motor Speedway et lui dit « Tu dois essayer ta voiture autour de l’ovale. Indy attend vous! »trad 2. Cooper prend l’une de ses monoplaces de Formule 1 et se rend à Indianapolis à l’automne 1960, il y trouve des conducteurs, des constructeurs et des personnalités de course, réunies par une « tolérance amusée, mêlée d’une évidente curiosité »trad 3, selon Cooper. Quand Jack Brabham se rend à Indianapolis comme débutant, il commence ses tours d’échauffement, sans être informé de la nécessité de faire augmenter progressivement sa vitesse sur la piste. Il réussit son deuxième tour à 144,8 miles par heure, assez rapide pour être sur la troisième rangée de la grille de départ de la course précédente. Ward est tellement enthousiasmé que Cooper a accepte de le laisser conduire la voiture, aussi. À partir de ce moment, les têtes pensantes d’Indianapolis réalisent que les jours du moteur avant sont comptés. En quelques années, la révolution de John Cooper a été complète.

 Cooper T23 MKII

Cooper se rend également célèbre pour sa propre version du best-seller de la British Motor Corporation, la Mini. La Mini Cooper est rapidement prisée par les rallyemens pour des épreuves telles que le Rallye Monte-Carlo. Peu avant sa mort, le nom Mini est vendu à BMW qui en fait sa propre version. John et son fils Mike sont consultés pour la création de la nouvelle Mini.

Nous tenons encore une fois à remercier Paul de nous avoir permit de faire ce magnifique reportage photo et écrit sur cette incroyable Formule2 Cooper et si le monde de la course vous titille et que les Cooper vous attire, Paul vend une Cooper Bristol – T23 MkII single seater F2 de 1953. Plus d’info ici