BMW HARTGE H35-24

HARTGE H35-24 – A PRECIOUS RARITY

Et comme le monde des vielles automobiles regorge de chouettes rencontres, le bouche-à-oreille opère, j’entends parler d’une M3 Hartge ici en Belgique aux alentours de Bruxelles. Au début, je n’y croyais pas trop, j’imaginais déjà une bmw E30 avec des éléments Hartge ajoutés comme déjà vue très souvent sur des rassemblements. Deux trois coups de téléphone, quelques e-mails échangés et rendez-vous pris sur les docks de notre bonne vieille capitale.

Incroyable! Elle était bien réelle : une Hartge d’origine belge!

BMW HARTGE H35-24

Voici une petite présentation de la H35-24…. Alias Madame Vitamine H
D’après les historiens bavarois, le modèle H35-24 sur châssis M3 E30 n’a été fabriqué qu’à six exemplaires … après plusieurs contacts chez Hartge avec Herbert Hartge lui-même , rien ne peut être réellement confirmé car à l’époque ces projets étaient de l’ordre de l’artisanat d’ingénieurs passionnés à pousser des engins à leurs limites.

La faible production est due au fait qu’il fallait beaucoup de temps et beaucoup d’argent pour les fabriquer, ce qui rendait le prix de vente très élevé . N’oublions pas que l’on part d’une M3 E30 neuve déjà chère à la base et qui dans ce cas est complètement modifiée et préparée pour atteindre de superbes performances.

HARTGE HISTORIC

BMW HARTGE H35-24

Cette H35-24 a été livrée neuve en Belgique par le garage Waterloo Motors ( sigle sur la calandre qui remplace le sigle M3, à savoir que sur le modèle Hartge, il n’y avait pas de sigle M3 ) qui était à l’époque l’importateur Hartge et qui avait également une équipe qui roulait en championnat du monde touring sur BMW M3 E30 avec Eric Van de Poele , Jean Michel Martin et Didier Theys. Qui sont d’ailleurs les gagnants du 24H de SPA en 1987 . On peut remarquer le joli logo WM sur la calandre qui est un petit rappel de la belle époque en course.

Lors de ses premiers tours de routes, elle fut conduite en essais par Eric Van de Poele qui la comparât au niveau de performances des M3 utilisées en championnat avec comme différence, le poids plus élevé sous le capot moteur. C’est dire les performances de la bête.

BMW HARTGE H35-24

Cette voiture a été achetée en 1988 par le directeur de la Century Oils , société spécialisée dans les huiles pour moteur à haute performance. Etant lui-même pilote semi-professionnel , il tomba amoureux de cette bavaroise suralimentée. Elle fut utilisée quasi quotidiennement et parcourue 86000 km jusqu’en 1998.
Á ce moment, elle fût stockée au sec au premier étage d’un garage de Braine l’Alleud car le propriétaire devait déménager et n’avait pas la possibilité d’emporter son jouet avec lui. Mais hors de question de la vendre! Malheureusement il décéda peu après l’avoir stockée.

FR PAT FEBRUARY PROJET-VIE 840x150

BMW HARTGE H35-24BMW HARTGE H35-24

Après avoir dormi las-bas pendant plus de 13 ans , c’est en 2011 que sa femme accepte de la vendre au jeune cousin de son mari plutôt qu’à la maison Hartge qui la courtisait depuis quelques années afin de garder l’engin dans son musée. Par chance, elle est donc toujours aux mains de la même famille.

Après 13 ans sans rouler, il y avait beaucoup à faire pour lui redonner une deuxième jeunesse. Cela a pris plus de 3 ans afin qu’elle soit à nouveau parfaite.

BMW HARTGE H35-24BMW HARTGE H35-24

Le parcours fut difficile , car plus de 20 ans après, ce fut laborieux de lui redonner ses performances d’origine. Apres avoir tout vidangé ,changé le débitmètre d’air, réglé les soupapes, changé l’injection encrassée ,remis à neufs les deux réservoirs qui étaient remplis de dépôt, les durites et encore bien d’autres petits soucis. Elle tournait à nouveau bien mais n’affichait que 270 cv sur le banc de puissance…

BMW HARTGE H35-24

Pas d’autre choix que de faire appel à la maison Hartge par le biais du directeur des ventes de Waterloo Motor . Étant celui qui à vendu le véhicule en 1988 , (d’ailleurs, également cousin avec l’ancien et le nouveau propriétaire) celui-ci avait encore le numéro de Monsieur Herbert Hartge dans ses petits papiers.

BMW HARTGE H35-24

L’éminent préparateur des années 80 ne travaille malheureusement plus sur la mécanique de ces véhicules d’époque . Il ne s’occupe aujourd’hui malheureusement que de programmation électronique et autres accessoires.

BMW HARTGE H35-24

Et le miracle arriva, avec beaucoup de chance , elle transmit le contact du préparateur Allemand Manhart qui durant ces années-là travaillait chez Hartge et n’est autre que l’ingénieur qui a construit cette H35-24. Connaissant le véhicule par cœur , il se fit un plaisir de lui redonner ses 330 cv d’origine.

BMW HARTGE H35-24

BMW HARTGE H35-24

BMW HARTGE H35-24

On remarque l’absence totale du sigle BMW tant à l’extérieur qu’à l’intérieur du véhicule. Seul le monstrueux 6 en ligne est frappé par le logo de la Bayerische Motoren Werke. Le moteur utilisé sur notre modèle photographié est un bloc M88/3 développant 286 cv d’origine. il fut monté sur les BMW M5 E28 et sur la BMW M635csi. Ici, il est poussé à 330cv par la maison Hartge et développe 366 Nm : Autant dire qu’il vaut mieux s’accrocher!

Pour la petite histoire, il est dérivé du moteur M88/1 utilisé sur la M1 et qui lui développait 272 cv.

BMW HARTGE H35-24

Sous le capot , le bloc prend énormément de place, il a donc fallu placer les autres éléments tant bien que mal. Par exemple, l’ABS est placé juste derrière l’optique avant côté passager et bloque carrément l’accès en cas de changement d’ampoule, à moins d’avoir de fines petites mains. Plus de place du tout pour le réservoir de liquide lave glace qui lui se retrouve loger dans le coffre. Ce qui va moins plaire aux passionné de la marque, c’est le radiateur utilisé pour refroidir cette jolie M3 qui provient de chez Mercedes. Herbert Hartge étant le frère de Rolf and Andreas Hartge qui ont fondé la maison Carlsson, connue pour ses préparations sur Mercedes, il a donc fait appel à eux pour résoudre ce problème.


BMW HARTGE H35-24

Le système de freinage est dérivé des M5 E28 et M635csi afin d’avoir un meilleur freinage. L’échappement est fait sur mesure .
On retrouve deux barres anti-rapprochement, une sous le capot moteur et l’autre que l’on peut découvrir dans le coffre arrière. Derrière celle-ci, logé sous un tapis sur mesure on peut apercevoir un deuxième réservoir d’essence en aluminium qui porte la capacité de remplissage à 120 litres. De quoi être bien accueilli à la station service du coin lorsque l’on s’y rend pour y faire le plein.

BMW HARTGE H35-24

FR Car 728x90

BMW HARTGE

Je vous laisse imaginer le son que cette M3 Hartge procure, nous avons eu droit à quelques belles accélérations devant nos yeux et juste un mot : Woaw! C’est une voiture qu’il faut savoir dominer, à ne pas laisser entre les mains de n’importe qui..

Nous tenons à remercier encore énormément son propriétaire pour nous avoir consacré ce petit moment très sympathique accompagné d’un beau coucher de soleil.

A très bientôt! Surement au prochain 130 Meet’

Related Articles